N’ayez pas honte de prendre de la créatine

Lorsque Florent Manaudou a naïvement et honnêtement avoué prendre de la créatine, il ne soupçonnait pas qu’il relancerait la polémique à son sujet. En effet, ceux qui en prennent n’aiment en général pas en parler.

Car la créatine, malgré tout le recul qu’on a sur cette molécule (plus de 60 ans d’études), continue d’avoir mauvaise réputation. Pourtant c’est totalement injustifié, car la créatine est saine et légale.

CREATINE_DECANATE_366x237

Voici en 6 questions ce qu’il faut savoir sur la créatine.

 La créatine, qu’est-ce que c’est ?

La créatine est naturellement présente dans les muscles et synthétisée à partir de 3 acides aminés : méthionine, glycine, arginine. La viande apporte également de la créatine, principalement le bœuf (environ 5g dans un steak) mais aussi le poisson.

La créatine est-elle dopante ?

Non, définitivement, car elle n’est pas inscrite sur la liste des produits dopants interdits à la vente, elle augmente les performances et notamment la puissance et la force « explosives ». Elle a été quelque temps victime d’une ambiguité autour de 2007 car sa consommation n’était pas interdite mais sa vente oui… la France a fini par s’aligner sur l’Europe.

Attention, toutefois à vous en procurer chez des revendeurs sérieux, car son origine a pu quelquefois poser problème, étant enrichie avec d’autres substances plus ou moins licites, sur des sites web étrangers qui font le buzz auprès des amateurs de stéroïdes.

 Est-elle néfaste pour la santé ?

Justement la batterie d’études dont on dispose sur elle, a permis d’écarter les effets négatifs sur la santé, à condition de respecter le protocole de prise au niveau des quantités, et de ne pas la prendre en continu. Faites plutôt des cures. Le risque dans le cas contraire : des blessures dues au surentrainement, la surcharge des reins ou des soucis articulaires en cas de surdosage ou d’utilisation vraiment prolongée.

On y gagne quoi ?

Du poids, la créatine retient l’eau donc c’est utile si on a besoin d’être plus fort, plus massif, ce qui est le cas de certains sports où on a intérêt à être imposant : rugby, judo… et aussi une meilleure récupération, les muscles se régènèrent avec la phosphocréatine. Comme avec tout supplément, l’effet placebo n’est pas non plus à négliger. Si on se sent plus fort, on est plus fort…

Comment prendre la créatine ?

Il en existe diverses formes plus ou moins abouties et sophistiquées : effervescente, ester, alcaline, hcl… mais c’est la créatine poudre à boire diluée dans de l’eau ou un jus de fruits qui reste la plus facile à prendre et la mieux assimilable.

Qui a intérêt à prendre de la créatine ?

Les sports qui demandent une bonne coordination, et une force explosive lors des accélérations, comme la natation, le sprint, le vélo, le tennis, mais aussi les sports collectifs comme le rugby, le football, le hockey sur glace qui nécessitent une bonne masse musculaire pour ne pas être déstabilisé.

Ne pas confondre la créatine avec l’alibi de certains sportifs pour justifier leur spectaculaire prise de masse. A elle seule, la créatine ne vous fera pas prendre 10 kg de muscle en un temps record, ceux qui prétendent n’avaler que de la créatine sont en réalité sans doute sous l’emprise de stéroïdes anabolisants et espèrent juste ne pas se faire prendre.

La créatine donne d’excellents résultats chez ceux qui ont déjà une bonne masse musculaire ainsi qu’un entrainement de prise de masse et une nutrition adaptés, comme par exemple dans le cas de Florent, qui est un bel athlète et champion de 100 kg !

Share Button
(3 votes, Moyenne: 3,67/5)
Loading...

Ecrire un commentaire