La créatine rend-elle agressif ?

La créatine est toujours un supplément qui fait parler d’elle dans la presse et on l’accuse souvent à tort.

Par exemple, bien avant Florent Manaudou montré du doigt car il avait avoué prendre de la créatine, il y a quelques semaines, cela fait longtemps que la créatine souffre de sa réputation. Plusieurs mois auparavant, on avait encore essayé de faire porter le chapeau à la créatine suite à un fait divers.

Un britannique de 22 ans, subitement pris de rage, avait tiré sur 6 personnes en Californie. D’après la presse, certains témoins interrogés ont tout de suite vu un lien entre le changement de comportement de ce joueur et le fait qu’il avait commencé à prendre de la créatine pour son entrainement de bodybuilding, ce qui n’a pas manqué de discréditer la créatine au yeux de tous.

celltechperformances2

Toutefois le secteur de la nutrition sportive ESSNA (The European Specialist Sports Nutrition Alliance) et EFSA (The European Food Safety Authority) a pris la défense de la créatine (une fois n’est pas coutume), en argumentant que cet événement tragique ne pouvait pas être lié à la prise de créatine. En effet, il ne faut pas confondre créatine et stéroides, ces derniers pouvant être à l’origine de certaines formes de rage, alors que la créatine ne provoque aucune agressivité ni effets secondaires à des doses normales. La plupart des athlètes américains consomment (+ de 40%) de la créatine, tous sports confondus et c’est l’un des suppléments les plus populaires au monde. De telles rumeurs n’ont donc pas lieu d’être.

Le Conseil pour une Nutrition Responsable  (CRN) a pris la peine de faire une déclaration en ce sens : la créatine est un complément alimentaire très utile pour augmenter la résistance à la fatigue, tant chez les sprinters, les haltérophiles, que pour d’autres sports nécessitant une force explosive. La longue liste des études réalisée sur la créatine et ses effets nous met totalement à l’abri de tels effets d’agressivité, ou d’effets psychologiques négatifs, jamais constatés, comme cela a pu arriver avec des hormones ou d’autres substances s’apparentant à des drogues et pouvant entrainer une dépendance. Ne confondons pas la créatine avec des substances illégales et dangereuses.

la force et la rage de vaincre les poids

Rappelons également que, parfois, la simple privation de glucides lors d’un régime hyper strict dans le cadre d’une sèche peut provoquer une  sensation de manque proche du sevrage de drogue et donc rendre plus agressif que la normale, mais, de là à franchir le pas de tirer sur une foule… C’est pourquoi, ce ne peut être sans doute qu’une crise  de démence, contre laquelle on ne peut hélàs pas grand-chose.

Une fois de plus, cela montre que la presse ferait mieux de vérifier ses dires avant d’avancer de pareilles bêtises. La bonne nouvelle et la nouveauté dans cette affaire, c’est que les autorités de santé ne l’ont pas laissée faire sans réagir.

Vous pouvez donc être rassurés et continuer votre cure de créatine sans crainte, pour la prise de masse ou le volume musculaire, vous aurez peut-être la rage mais uniquement, celle qui vous motivera à soulever plus de poids.

Source www.nutraingredients.com. Photo iStockphoto.com/Bojan656

Share Button
(3 votes, Moyenne: 5,00/5)
Loading...

Ecrire un commentaire